Sous la Croix du Sud

Ahaneur d'octets austraux depuis 1998
Billet classé dans la catégorie : monde

dimanche 03 avril 2005

[ 10:42  ] Grosse brèche dans la ligne éditoriale (ouarfff...)

Il y a deux sujets que j'évite assez soigneusement d'évoquer sur cet espace public : ma vie professionnelle et la religion.

Pour ce qui est du premier sujet, il est loin d'être inintéressant, mais au bout de journées de douze heures, on a envie de changer d'air ; et puis il vaut mieux laisser le privilège de certains ennuis aux Skybloggers.

Pour ce qui est du deuxième sujet, d'expérience, il ne se prête pas trop à la rationalisation (sans même avoir à évoquer la nuit de la Saint Barthélémy ou Osama Bin L. versus George W...) ; il est parfois déjà fort délicat de trouver le ton juste pour parler de sujets religieux en conversation privée, et il serait encore plus vain de tenter de faire passer de telles nuances sur un blog...

Mais bon, comme il n'est nul besoin d'enquêter longuement pour savoir ce qu'il en est de mon entourage familial, autant préciser en préalable que je suis catholique.

Ça ne précise d'ailleurs pas grand chose, parce que ça peut évoquer aussi bien l'Opus Dei que Jacques Gaillot.

Donc, il m'est arrivé d'être tantôt amusé, tantôt choqué en lisant des propos anti-cléricaux chez Pierre, la Tarquine, Laurent ou sur leurs commentaires.

Mais c'est la loi du genre, je ne vais pas jouer au Loïc Le Meur ne comprenant pas grand chose aux potacheries du "salaud" (autre exemple avec la Tarquine qui a prestement effacé un billet qui est cependant resté archivé dans mon aggrégateur...).

À moi aussi, il peut arriver des envies de troll vis à vis de certaines positions officielles de l'Église catholique sur ce qui ne concerne que la sphère privée. Mais comme on ne prive pas comme ça les enfants du Bon Dieu (pas plus que les autres d'ailleurs) de leur liberté, le pragmatisme et l'évolution de la société finissent toujours par marquer des points...

À l'inverse, il faut reconnaître au pape sortant l'éclaircissement des positions de l'Église catholique sur des questions comme la peine de mort, l'antisémitisme, le dialogue entre religions...

Mais si je me suis mis à mon clavier, c'est surtout pour m'étonner des mass-media de notre bas monde, n'ayant guère plus le sens de la hiérarchie de l'information en ces heures que lorsque habituellement ils nous vendent le nombril de Beyonce...

Impossible face à ce reality show qui tourne en boucle depuis 48 heures de ne pas repenser aux propos de la vedette du jour face à une foule de jeunes rassemblés dans un stade ayant un chouia tendance à l'idôlatrer : Basta... Basta....

Lorsque j'écris la vedette du jour, évidemment, je ne pense pas à Beyonce.

Commentaires du blog hébergés par Disqus


<- Âge de raison ?
Ils font l'inventaire, en haut ? ->
 Accueil |  Humour | Macintosh | Bidouilles | Sélection | Éditeur 

Certains droits protégés par licence Creative Commons , 2005 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :