Quai Sud, 2 minutes d'arrêt

Ahanements d'octets austraux

samedi 17 janvier 2009

[ 23:18 ] «Bonne année, Mme Madoff»

«- Bonne année, Mme Madoff, tous mes voeux.»

«- Bonne année, M. Marijuana, pardon, M. Barijaona. Tous mes voeux également. Mais pour ma part, autant je n'ai pas aimé l'année 2008, autant sans doute je détesterais 2009.»

«- Je peux comprendre cela, Mme Madoff. J'ai un peu le même funeste sentiment vis à vis de cette année que vous.»

«- Ah, mon bon monsieur, que vous arrive-t-il donc ? Autant vous ignorez peu de choses de mes déboires familiaux, autant je suis dans l'ignorance de ce qui vous tourmente.»

«- Mme Madoff, l'un des petits mystères de l'existence est que l'on se demande parfois si l'on est à plaindre ou non. Je ne sais si vous ou vos fils avez contribué à vos vissicitudes, mais du côté de chez moi, beaucoup se demandent s'ils n'ont pas contribué à leur propre malheur.»

«- Je sais que nous ne sommes pas nombreux à discuter ici, mais comme cela reste malgré tout un rien public, je préfère ne point répondre à votre perfide allusion aux malheurs de mon cher Bernie. Mais vous piquez un brin ma curiosité, j'ignore toujours la nature de ce qui vous accable.»

«- Oh, vous savez, Mme Madoff, moi, je ne suis personnellement pas trop directement affecté. Bon, un moment, je me suis demandé si je n'allais pas devoir apporter des oranges à un membre très proche de ma famille, ce qui aurait été d'autant plus problématique qu'ici c'est plutôt la saison des ananas et des papayes, et que dans une geôle, c'est un peu délicat de disputer ce genre de fruits aux cafards. Sur ce plan là, les petits agrumes traditionnels, c'est quand même bien plus pratique... Mais bon, tout cela est resté bien théorique. Par contre, pour un petit paysan de par chez nous, se voir confisquer la rizière qui le fait vivre, je crois que c'est bien moins théorique...»

«- Oh, mon Dieu, c'est terrible. Mais que fait le gouvernement ?»

«- Euh... justement, madame, c'est lui qui fait ça. Enfin, pas tout à fait lui, le bonhomme du dessus, qui clame "l'État c'est moi", et qui ne s'est pas privé de clamer qu'il récidiverait à la prochaine occasion.»

«- Oh, je crains effectivement que vous n'ayez une année terrible.»

«- C'est à voir, Mme Madoff. Paysan ou président, il ne faut point oublier qui vous a fait roi.»

Pieds Foule Père et fils Foule
Foule Dame à l'ombre Arrivée de Andry et Mialy Rajoelina Foule
Handicapé Sareraka Vieille dame Nadine Ramaroson, Andry et Mialy Rajoelina
Andry TGV et gardes du corps Tee-shirt Bas de pantalons embourbés Garde rapprochée
Jeune fille en orange V comme TGV Discours Fatigue d'après discours
Visages tendus Confidence Appel au prochain samedi Variété de visages

Dernière mise à jour :
25/1/2009 09:41

Commentaires du blog hébergés par Disqus


Billet classé dans la catégorie : Accueil > Madagascar > Bonneanneemadamemadoff

<- Hello, I'm a Mac...
Mme Madoff avait raison ->

Certains droits protégés par licence Creative Commons , 2009 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par courriel : reactions (arobace) barijaona.com
 Accueil |  Humour | Macintosh | Bidouilles | Sélection | Éditeur