Accueil Humour Macintosh Print66 Sélection Éditeur
  MacOS X | MacOS classique | Pourquoi ?
Cet élément comporte 6 parties :  1 |2 |  3 | 4 | 5 | 6 | << Préc | Suiv >>

La puissance (la vraie, celle de l'utilisateur...)

  • AppleScript est un langage de programmation très simple à manier, qui permet de se constituer à partir de vos logiciels habituels et sans frais supplémentaires un environnement sur mesure pour automatiser les petites et grandes tâches répétitives (du genre rapatrier de nuit des fichiers sur Internet). Il est supporté par la plupart des applicatifs et se prend en main très rapidement. Depuis MacOS 8.5, il est encore mieux intégré au système.
  • La lecture des fiches techniques ne le laisse peut-être pas penser, mais le rapport prix/puissance tourne à l'avantage du couple Macintosh/PowerPC au détriment du couple PC/Wintel... En puissance brute, les Macintosh G3 et G4 sont sensiblement devant la plupart des Pentium II et Pentium III. Disons qu'il n'est pas rare d'avoir un rapport de vitesse de 2 à 1 par rapport au haut de gamme Wintel. En matière de multimédia, même face à des programmes spécifiquement réécrits pour utiliser les instructions dédiées du Pentium III, le mac est clairement devant. Mon G3 n'est "qu'"à 233 MHz, mais croyez moi, il vole !
  • La durée de vie économique d'un Mac est sensiblement plus longue que celle d'un PC : il n'est pas ridicule d'utiliser un vieux Mac Plus de 1984 comme petit serveur de fichiers, comme passerelle d'accès à l'internet, ou comme poste de saisie de traitement de texte...Par contre, vous voyez encore beaucoup de PC/AT en circulation, vous ? Même sous Linux, il faut au minimum un 386, et le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Les utilisateurs Apple ont tendance à garder leurs machines longtemps, comme je le fais moi-même. C'est d'ailleurs un des problèmes majeurs que doit gérer Apple : il est relativement simple de convaincre quelqu'un dont l'ordinateur plante tout le temps et révèle plein d'incompatibilités de repasser à la caisse... Par contre, comment convaincre quelqu'un dont l'ordinateur marche très correctement de réinvestir fréquemment ? La solution qu'a trouvé Apple à cette problématique est le design : personne n'avait vraiment prévu le coup de tonnerre iMac, et surtout pas moi, le parfait exemple du "geeky"... Mais lorsque j'ai entendu une béotienne totale s'exclamer : "Ah vous avez le beau petit rond" dans un magasin d'informatique, j'ai compris que la petite équipe de designers réunie autour de Jonathan Ive avait réussi à remettre l'être humain au centre de la machine : moins de câbles, plus de douceur, et de temps à temps des tentations de changer.
Cet élément comporte 6 parties :  1 |2 |  3 | 4 | 5 | 6 | << Préc | Suiv >>
  MacOS X | MacOS classique | Pourquoi ?