TZ=Indian/Antananarivo

Ahanements d'octets austraux
Billet classé dans la catégorie : futile

mercredi 31 mai 2006

[ 05:56 ] Papiers par ci, traumas par là...

Pérégrination professionnelle parisienne en vue. Rageant, je ne pourrai même pas assister à la 35ème...

De ce fait, cette courte migration devra être considérée comme subie, Monsieur Sarkozy.

Je n'y peux rien, toute demande de visa me rappelle vaguement quelques mauvais souvenirs, même si ce n'était pas aussi pénible qu'à Bobigny :

Willy, un Congolais de 42 ans dont dix passés en France, est arrivé le premier, sandwich en main, vers 22 heures. Devant lui, onze heures d'attente pour obtenir le précieux ticket et demander une carte de séjour pour sa soeur.

(...)

Soniya, veuve indienne de 32 ans et mère de trois enfants, s'est installée juste derrière eux vers minuit. Par terre, son fils aîné de 9 ans dort dans des couvertures. Pour son père sans-papiers, Soniya est déjà venue la veille, à six heures du matin. Trop tard pour faire partie des 500 élus.

Je suis venue avec mon garçon parce que j'ai peur des bagarres. Comme ça les gens me respectent, ils ne pensent pas que je suis une mademoiselle explique-t-elle, souriante.

(...)

Patrick, un Haïtien de 40 ans, fait la queue pour la troisième fois cette semaine. Ils font tout pour nous décourager, pour éviter un afflux d'étrangers en France, déplore-t-il devant un panneau lumineux qui précise : la direction des étrangers est heureuse de vous accueillir.

Je n'ai jamais eu à passer la nuit dehors pour une carte de séjour, mais faire la queue à partir de 7 h du matin, pour se rendre compte à 14 h qu'il vous manque un document, ça vous marque...

Pour faire du tourisme, je préfère l'Asie.

(via Eolas, qui pointe aussi sur Verel)

Dernière mise à jour le 31/5/2006 06:01
Commentaires du blog hébergés par Disqus


<- Fouille de placards
Île ouverte ->
 Accueil |  Humour | Macintosh | Bidouilles | Sélection | Éditeur 

Certains droits protégés par licence Creative Commons , 2006 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par courriel : reactions (arobace) barijaona.com