Tempêtes et verre de toaka gasy

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.
Billet classé dans la catégorie : futile

mardi 04 mai 2004

[ 03:37  ] Explication d'une courte absence

A l'approche de l'hiver, il fallait faire provision de chaleur tropicale.

Ce qui fut fait durant cette pause, avec une pointe en compagnie de quelques amis jusqu'à Manakara, en combinant route, train et même un peu de navigation fluviale (il faut bien refaire un peu de sport)...

J'avais déjà fait ce voyage, mais il y a presque trente ans. Sans vouloir trop jouer les croulants combattants, tout m'a paru beaucoup plus simple aujourd'hui :

Mais il y a 30 ans, tout était aussi beaucoup plus vert...

Regrets : ne pas avoir eu le temps de pousser jusqu'à Farafangana, ni de prendre un bain et se faire masser à Ranomafana, où j'ai plutôt favorisé la faune et la flore. Il faut bien se donner des raisons de revenir plus fréquemment.

Puis, ce fut un petit crochet vers le Nord, Antalaha (à force de vous en parler, je devais bien y aller), Sambava et Andapa pour retrouver au Vatosoa la meilleure cuisine chinoise de Madagascar (pfff, je sens que je vais encore me faire des amis, moi...).

Pendant ces quinze jours, les lecteurs de ce carnet m'ont quand même (un peu) manqué (il vaut mieux le dire vite...).

Suspense : vais-je me payer la petite crise de palu du Tananarivien qui ne se protège pas pour aller sur les côtes ?

Commentaires du blog hébergés par Disqus


<- Régulation du trafic en heure de pointe
Alphabêtises ->
 Accueil |  Humour | Macintosh | Bidouilles | Sélection | Éditeur 

© 2004 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :