TZ=Indian/Antananarivo

Ahanements d'octets austraux
Billet classé dans la catégorie : futile

mardi 08 novembre 2005

[ 06:39  ] Petits éclats de mondialisation...

Dans cette grande métropole qu'est Antananarivo, je connais deux restaurants japonais, ce qui est sans doute plus que le nombre de restaurants malgaches à Tokyo...

Le plus ancien a connu ses heures de gloire, mais à forcer de raccourcir la carte, rallonger la note et occidentaliser le concept, il a épuisé ma bonne volonté.

Heureusement, il y a Oka, sur la route du mausolée, tenu par un authentique nippon qui, plutôt que de tenter de vous bluffer avec des gravures du Pavillon d'Or, affiche sa passion pour l'équipe de baseball de sa ville d'origine et nourrit le public à des prix qui laissent supposer qu'il a médité longuement sur les vertus de la la philanthropie (plats autour de 1 Euro).

Oka est donc un restaurant populaire, et Lalaina et moi devons de ce fait y subir la télévision, les serveuses s'intéressant aux séquelles lointaines de Operacion Triunfo.

Si la chaîne libanaise LBC a, à juste titre semble-t-il, préféré se référer à la France plutôt qu'à "American Idol", Pazzapa évite de payer des droits de licences à une maison de production étrangère. C'est bien pourtant le petit cousin de toutes ces émissions qui prétendent former les futurs Caruso et Callas populaires.

Sans aller jusqu'à dire que l'on est plutôt dans le domaine de l'infrason (les vraisinfrasons, on ne les entend pas...), osons avancer quand même que les talents sont très inégaux (je sais, je suis mal placé pour critiquer...) et la créativité plus que limitée, l'objectif se limitant à interpréter des succès anciens en restant le plus proche possible de l'original.

Une demi-heure plus tard, en faisant nos courses, nous tombons sur un attroupement fébrile de pré-adolescents anxieusement couvés par leurs parents. "Ne poussez pas, il y en aura pour tous le monde !". C'est que pour obtenir une dédicace, il faut se procurer l'opus des résidents de la fameuse villa, avant d'attendre l'arrivée des vedettes qui furent accueillies avec les cris suraigus de rigueur.

OK, je reconnais qu'une keynote de Steve Jobs me met dans le même état... ;-)

Patience, patience...

Dernière mise à jour le 8/11/2005 06:50:05
Commentaires du blog hébergés par Disqus


<- Un rien macabre, certes...
Mise à jour ->
 Accueil |  Humour | Macintosh | Bidouilles | Sélection | Éditeur 

Certains droits protégés par licence Creative Commons , 2005 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :