Étonnements rapides et durables

Ahanements d'octets austraux


vendredi 12 janvier 2018

 Léon

Léon Rajaobelina, c'était un peu mon père en écologie. Mieux que quiconque, il m'avait fait comprendre les liens entre la nature et le développement humain, et il m'avait éclairé sur le pourquoi et le comment de la politique à long terme de protection de l'environnement à Madagascar.

Politique ambitieuse qu'il défendait avec conviction, sans ignorer les difficultés dans sa mise en œuvre.

Inspirateur et fondateur de la Fondation pour les Aires Protégées et la Biodiversité de Madagascar, il lui a donné non seulement une direction, mais aussi une âme et une éthique. Il a apporté à la FAPBM son immense expérience de financier, de diplomate, de passionné de la nature et de grand commis de l'État. Sans même parler de son immense carnet d'adresses, sans lesquels la Fondation ne serait certainement pas ce qu'elle est aujourd'hui.

Rigoureux, il n'en était pas moins bienveillant. Exigeant, il n'en était pas moins souriant. Plein d'expérience, il n'en était pas moins discret.

J'aime beaucoup cette photo prise en juin 2015, à la fin de la soirée de célébration des dix ans de la FAPBM. Elle me rappelle que les personnalités doivent avoir la grandeur de s'effacer derrière les institutions qu'elles ont l'honneur de servir, mais aussi que la présence de fortes personnalités n'est pas indifférente au succès des institutions.

Trois présidents de la FAPBM

Léon m'avait fait part de sa maladie il y a quelques semaines. Le choc de son décès n'en reste pas moins immense.

Qu'il repose en paix, et que sa famille puisse trouver le réconfort.

Dernière mise à jour :
12/1/2018 07:19

Commentaires du blog hébergés par Disqus


Billet classé dans la catégorie : Accueil > Equipe > Evenements > Leon