Accueil Humour Macintosh Print66 Sélection Éditeur
Édito | Index des archives

Samedi 5 Mai 2001

ANTANANARIVO, 4 Mai 2001 (Rafters) : Le gouvernement malgache a vivement réagi suite à la capture par la France de l'expression "écologie humaniste" et a exigé sa restitution immédiate.

La ministre malgache des affaires étrangères, Lila Ratsifandrihamanana, a fait part de sa "vive préoccupation", et souhaité un retour immédiat de cette expression à Madagascar. "Il faut que cette expression retrouve rapidement son père et son pays d'origine. Elle est née à Madagascar, et a été présentée au public pour la première fois il y a cinq ans par le Président Ratsiraka. Cette expression a été capturée alors qu'elle voyageait tranquillement dans les eaux internationales. Nous exigeons son retour immédiat : son développement ne peut se faire que dans la douce tranquillité de Madagascar, au moins pour les cinq ans à venir".

Selon la ministre malgache, le Président Français, Jacques Chirac, a fait indûment référence à l'expression captive Jeudi, à Orléans, en souhaitant "inscrire une écologie humaniste au coeur (du) pacte républicain" français.

Jacques Chirac avait affirmé que l'animateur-aventurier Nicolas Hulot était "la seule personne en France, probablement dans le monde, qui ait eu le premier la conception d'une écologie humaniste" et ajouté qu'"en matière d'environnement, exigence rime désormais avec urgence", invitant la "Cité planétaire" à se doter d'une Organisation mondiale de l'environnement.

Le Premier Ministre malgache, Tantely Andrianarivo, a appelé la population à manifester son indignation lors d'un meeting prévu ce samedi dans la capitale malgache. Le maire d'Antananarivo, Marc Ravalomanana, a souhaité que cette manifestation se déroule au théatre de verdure d'Antsahamanitra, et non à la place du 13 mai, appelée fréquemment zone rouge.

Chronique précédente...
Édito | Index des archives