Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

jeudi 4 septembre 2003

[ 20:49:50 ] À nos actes manqués...

Je suis tenté d'appeler Freud à la rescousse : à chaque fois que ce carnet reçoit un peu d'attention publique (merci à Laurent, Philippe et Eve), il semble que je m'empresse de me taire pendant plusieurs semaines d'affilée pour me faire oublier...

Serais-je un rien schizophrène ? Effectivement, pourquoi écrire sur le web lorsqu'on a un peu d'appréhension à être lu par des inconnus ?

Dois-je demander à Francis Grossmann s'il connaît un bon confrère sur Madagascar ?

Bon, allez, assez joué : les psychologues, psychanalystes et psychiatres sont tellement rares dans ce pays que je préfère ne pas évoquer plus longtemps, même sur un ton plaisant, la perspective de devoir recourir un jour à leurs services... Ce qui précède n'avait pour but que d'amener comme promis le lien précédent à l'attention de Mouche et d'un non-carnettiste qui se reconnaîtra.

Les raisons de mon silence sont beaucoup plus simples : un retour au boulot un peu chaotique, combinaison d'exercice budgétaire et de révolutions multiples et variées oblige, et un retour à mon clavier préféré un peu trop optimiste.

J'avais en effet résolu d'améliorer mes outils de blog, car Radio avait profité de mon absence pour entrer à répétition dans ces phases de gloutonnerie de puissance processeur et d'activité disque dont il a l'improductif secret, entraînant des pages ne se chargeant plus correctement et donc le rouge sur mon front... Après avoir rencontré tous ces amoureux de l'HTML, ça faisait quand même désordre...

L'absence de PHP et de CGI en ce qui concerne l'hébergement éliminait pas mal de solutions, dont PyBlosxom, sur lequel je garde pourtant un oeil pour l'avenir... Soupçonné de rigidité au niveau de la mise en page, iBlog passa à la trappe : dommage, la perspective d'utiliser un logiciel du sud était plutôt sympathique. Python Desktop Server ressemblant trop à Radio pour exciter suffisamment ma curiosité, Blozom étant encore bien jeune, j'étais donc mûr pour expérimenter à nouveau Blosxom, passé entretemps en version 2...

Impossible cependant d'utiliser l'installateur standard pour MacOS X, il pré-suppose que l'utilisateur utilise au quotidien un compte d'administrateur, ce que je me refuse à faire... Donc, c'était parti pour une installation manuelle.

Mais j'avais oublié que j'avais bidouillé mon MacOS X, et me suis retrouvé rapidement dans une situation confuse avec pas moins de trois installations différentes de Perl parmi lesquelles il était impossible de se retrouver.

Bref, à un moment, décision fût prise de réinstaller le système d'exploitation : plus facile qu'on ne l'imagine grâce à l'option de conservation des profils et des paramètres réseaux, mais lorsqu'on n'a pas sauvegardé les installateurs des mises à jour successives, tout ça prend quand même un peu de temps...

J'aurais au moins appris que pour mettre à jour Perl, le mieux est encore de passer du côté de chez Apple...

La plupart d'entre vous s'en moque, mais comme ça faisait si longtemps que je ne vous avais pas parlé de Mac, je ne voulais pas que certains imaginent que j'étais tombé malade... 




 | À suivre...
 Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 
© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :