Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

lundi 14 juillet 2003

[ 23:59:45 ] La Marseillaise traduite en Djeuns / la marCièz

C'est bien parce que c'est le 14 juillet... 

[ 23:57:37 ] Avec ou sans valiha

On ressentait en 1994 un frisson comme on n'en connaît pas si souvent dans une existence... Senge et compagnie, reprenant a capella Ny lanitra mangamanga.

Des voix à vous donner la chair de poule au service d'un texte qui vous rappelait ce que c'était qu'être malgache si d'aventure vous aviez oublié.

Et tout le monde de se demander à l'époque si l'auteur dudit texte était encore vivant...

Eh oui, vivant, il l'était, même si la musique ne nourrit pas son homme en ce pays...

Sylvestre Randafison est finalement parti, après avoir ainsi connu le privilège des avant-goûts des éloges posthumes. 


[ 22:44:30 ] K mi-cause

Dénichée via le défileur de Maïa Mazaurette, cachée derrière une mise en page passablement boguée, une écriture joliment crue, peuplée de ce mot en K que ma mère n'apprécierait pas que je répète : "j'ai rêvé de canicule... ce n'était que l'ampoule électrique et la fièvre."

Ce Mafaika aurait-il déjà oublié qu'en Juillet, on se gèle, ici ? 




 | 
 Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 
© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :