true

Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

mercredi 4 juin 2003

[ 6:21:55 ] Aromatique et corsé

C'était de si belles journées de Juin...

Le club des huit dirigeants de la planète prenait une villégiature dans une ville d'eau, ce qui dût les mettre de fort bonne humeur, sans que les lieux enchanteurs altèrent leur volonté de travailler à fond pour faire le bien de notre bonne vieille planète.

Ils assurèrent la population que toutes les conditions étaient réunies pour une reprise de l'économie mondiale.

Les foules ébaudies devaient avoir confiance que le libre développement du commerce permettrait à chacun de trouver un rôle valorisant sur notre bonne planète, non par la voie aliénante de l'assistanat, mais grâce à son travail.

La prospérité et l'interdépendance économique si bénéfique à tous nous mettraient de si bonne humeur que nous n'aurions plus aucune raison de nous taper dessus pour des motifs vaguement puérils, ONU ou pas.

Et puis, le même jour, j'entendis à la radio qu'un des membres de ce club si bienfaisant, dans un territoire certes ultra-périphérique appelé Nouvelle Calédonie, renforçait le développement de la culture du café, qui bénéficiait d'aides et subventions qui devraient permettre d'augmenter encore la production.

Vu les cours actuels du café situés à des profondeurs abyssales pour des raisons qui ne sont pas forcément incompréhensibles, je pense que j'ai dû mal entendre... 




 | 
 Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 
© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :