true

Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

jeudi 29 mai 2003

[ 18:04:09 ] Changement d'outil d'aggrégation de nouvelles

NetNewsWire Lite est certes gratuit, très rapide, et il met assez bien en évidence les nouvelles que je n'ai pas lu, mais je me rends compte que sa présentation en trois panneaux, à la Outlook Express ralentit la lecture des articles.

Et de toute évidence, je ne suis pas le seul à être gêné.

Pour les gens n'ayant pas la chance d'être sous MacOS X, je recommandais déjà Amphetadesk (à utiliser avec un navigateur Web intégrant les onglets).

Un point intéressant est que son apparence peut être personnalisée. Les Orchard a créé un skin qui, une fois bien installé (la documentation est brève, mais il faut la lire) se montre très efficace après quelques heures.

Adopté.

Et, au fait, ce n'est pas du tout ma faute si tant de bons geeks utilisent MacOS X. 


[ 17:19:25 ] Sonné

Rançon du succès : Apple est obligé de brider iTunes pour ne pas donner l'impression d'encourager le piratage.

Dans certains cas, les restrictions d'utilisation de la musique sont introduites de manière bien plus fallacieuse. Bien que n'étant pas fana des procès, je ne peux qu'approuver les actions judiciaires des associations de consommateurs contre les maisons de disques. Tout en m'étant bien promis de ne jamais acheter de CD protégés, je me rends compte sur cette liste que je me suis déjà fait avoir, faute d'étiquetage adéquat.

Un CD qui se vend sans mentionner qu'il triche avec les normes techniques, c'est du dol.

Un consommateur grugé devient un Robin des Bois en puissance. Pas merci, Capital (la bien nommée) Records et (pas si) Naïve.

The Stranglers m'avaient bien prévenu. Je les réécoute avec délice. 


[ 11:06:56 ] Vous avez demandé de l'aide...

Dans mon spam quotidien, on me propose le plus régulièrement divers médicaments pour préserver ma jeunesse menacée, l'élargissement et allongement de certaines parties de mon anatomie, des vues difficilement prenables sur des jeunes femmes qui semble-t-il sont moins farouches que les religieuses qui peuplent mon quartier, et des refinancements pour tous les crédits que j'aurais dû contracter pour me payer tout cela et en plus acquérir la plus grande collection mondiale de cartes de base-ball.

Mais jusqu'ici peu ou pas d'article 419.

Les choses changent, et via l'adresse e-mail qui est impudemment exposée sur ces pages, si je n'étais pas hélas foncièrement idiot et paresseux, je pourrais bientôt devenir riche, non pas grâce à un trop commun ancien népot du Nigéria, mais à quelqu'un de géographiquement beaucoup plus proche.

Cher Mr/Mrs vous pouvez être surpris de recevoir cette lettre de moi, alors que vous ne me connaissez pas personnellement; Je suis GOKWE GONYE, fils de TANGO GONYE qui a été récemment assassiné dans un conflit foncier au Zimbabwe.

J'écris cette lettre pour demander votre aide et la confidentialité pour effectuer un transfert des fonds vers un compte à l'étranger et j'ai décidé de vous écrire ; mon défunt père était parmi les rares fermiers riches noirs du Zimbabwe assassinés de sang froid par les agents du gouvernement actuel du Président Robert Mugabe, pour son appui et sa sympathie supposée pour le parti d'opposition du Zimbabwe contrôlé par la minorité blanche. Avant la mort de mon père, il a pris à Johannesburg et a déposé la somme de douze millions de dollars des États Unis ($12million)

(...)

Cher Monsieur Gonye,

Puisque nous sommes quasi-voisins, ayez l'obligeance de rajouter deux zéros à la droite des chiffres que vous mentionnez, de mettre le tout en coupures usagées de 50 dollars dans un ou plusieurs sacs poubelle, et de déposer l'ensemble dans l'arrière cour de mon immeuble avec deux bulldogs ou ridgebacks pour éviter un éventrement accidentel de ces petits paquets.

Je promets de bien nourrir les animaux et de donner un peu aux bonnes oeuvres. En ce qui vous concerne, trois billets de la loterie nationale conviendront-ils ? 


[ 10:08:15 ] Étonnante révélation

La rédaction dédie cette citation à tous ceux qui n'osent pas traverser Isotry le soir.

D'abord, permettez moi d'être très clair : les personnes pauvres ne sont pas nécessairement des meurtriers. Le simple fait de ne pas être riche ne signifie pas que vous ayez l'intention de tuer.

M. le Président des États-Unis d'Amérique, George Walker Bush, à la Maison Blanche, le 19 mai 2003.

[Via DubyaSpeak.] 




 | 
 Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 
© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :