true

Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

dimanche 2 février 2003

[ 11:48:08 ] Vous souvenez-vous ?

En ce week-end, quel auteur de blog "généraliste" ne se sent pas remué par la tragédie de Columbia ?

Tout en ressentant de la compassion pour les victimes et leurs familles, je ne peux m'empêcher de me demander quelles règles mystérieuses font qu'un accident de la circulation en particulier se mette à susciter l'empathie quasi-universelle du genre humain.

Précision importante : mon téléviseur étant en panne depuis une petite dizaine d'années ;-), les rumeurs de la ville m'arrivent légèrement assourdies... En ce week-end, mes seules sources d'information sont la radio et mon aggrégateur de nouvelles qui me renvoit essentiellement du texte... J'ai aperçu quelques photos sur le web, mais en tout cas j'ai échappé aux images que les stations de télé ont dû diffuser en boucle depuis près de 24 heures.

Certes, à l'heure qu'il est, nombre de paysans Bara doivent en savoir encore moins que moi, coût du transistor et des indispensables piles électriques nécessaires étant... Peut-être que bien plus tard, un conteur convaincant lui fera partager l'émotion mondiale, à retardement comme dans un lointain village kenyan...

Mais l'immédiateté de notre réaction aux media n'en atténue-t-elle pas la portée ?

Vous souveniez-vous du nombre de membres d'équipage de Challenger ?



7

Vous souvenez-vous des noms des deux membres féminins de cet équipage ?



Il m'a fallu l'aide de Google pour les retrouver : Judith Resnik et Christa McAuliffe.

Vous souvenez-vous des compagnons de Diana (notez que je n'ai nul besoin d'ajouter un nom de famille) dans son accident fatal ?



Là aussi, un petit coup de main de Google s'est révélé nécessaire : Emad Mohamed "Dodi" el-Fayed et Paul Henri.

Et même avec Google, je n'ai pas retrouvé le nom de cette petite fille, colombienne si je ne m'abuse, qui s'est noyée, les pieds entravés par des débris, devant les impuissantes caméras de télévision.

Pour mémoriser, il faut sans doute être informé, mais il faut aussi savoir débrancher. 




 | 
 Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 
© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :