Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

mercredi 11 décembre 2002
[ 23:31:22 ] 

Deux vieilles connaissances qui me retrouvent grâce à mon site... Bravo Google. 



[ 23:28:46 ] 

Allons bon, Doc Searls repère les sites qui pointent sur lui, et me voilà un peu sorti d'un confortable anonymat...

Être listé parmi les weblogs francophones me laisse un sentiment ambigü, car j'ai été frappé par le fait que les weblogs qui m'intéressent sont surtout des weblogs anglophones, et que les francophones que j'apprécie sont plus souvent québécois que français...

Lisa Guernsey, dans le New York Times, est quant à elle frappée par le fait que les weblogs qui l'intéressent sont essentiellement des weblogs masculins...

Je reprends à mon compte ses arguments : j'ai tendance à penser que les français font souvent des weblogs intimistes ou littéraires, et les anglo-saxons plutôt des weblogs plus journalistiques avec beaucoup de liens. Chaque style attire un lectorat différent.

Mais comme pour me prouver qu'il ne faut jamais généraliser, ne voilà-t-il pas que les deux autres weblogs de "malgaches" que j'arrive à repèrer (ici et ) sont à la fois parfaitement anglophones et parfaitement intimistes...

Culture d'origine, sexe, âge, centres d'intérêt : autant de variables qui déterminent sa façon d'écrire... Chryde le dit mieux que moi. Dommage qu'il n'ait pas de fil RSS sur son site, pour que je puisse le lire régulièrement.

Pour diversifier mes horizons, dans l'immédiat, je vais lire manur



[ 22:36:11 ] W et moi...

Désolé pour cette interruption... J'ai eu quelques soucis sur mon brave Cube... Panne d'alimentation !!!

Une alimentation de G4 Cube du coté d'Antananarivo, ça cause quelques soucis, même et surtout à quelques jours de l'ebit !

J'appris assez vite que mon petit bestiau ne se bricolait pas. Non, un Mac moderne se nourrit de 28 volts ! Prix de l'élégance, mais pas question de se contenter d'une vulgaire alimentation de PC de quincaillerie, même estampillée Pentium IV qui ne délivre qu'un très plébéien 12 volts...

Heureusement Yvan Acker était là... Me revoilà gonflé à bloc...

Maintenant le mystère. Pourquoi mon Mac réclame-t-il du 28 V ? Le seul avantage immédiatement perceptible est que cela permet d'avoir un seul câble qui véhicule à la fois l'alimentation, le signal vidéo et des ports USB entre l'unité centrale et l'écran... Ça fait un peu moins de spaghettis...

Mais on ne peut s'empêcher de penser que cette idée est vraisemblablement postérieure aux choix de conception de la carte mère... Qui a eu l'idée en premier ?

Peut-être un fournisseur d'Apple habile à recycler ses travaux de conception...

28 volts, c'est une tension rare, mais qui est surtout utilisée dans le monde hospitalier et en aéronautique...

RFI me dit que, pour des raisons de coût, le F16 Falcon embarque des ordinateurs PowerPC directement dérivés de certains Macintoshes...

Serais-je involontairement complice de Georges W ? 




© 2003 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :