Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Étonnements rapides et durables

Vue imprenable des bas-cotés de la planète, à Antananarivo.

jeudi 28 novembre 2002
[ 05:15:03 ] 

Ignacio Romanet, dans Le Monde diplomatique :

Contrairement aux apparences, la violence politique n'a jamais été aussi faible. Les révoltes et les insurrections d'ordre politique, les guerres et les conflits ont rarement été aussi peu nombreux. N'en déplaise aux médias, le monde est calme, tranquille, largement pacifié.

(...)

La moitié de l'humanité vit dans la pauvreté, plus d'un tiers dans la misère, 800 millions de personnes souffrent de malnutrition, près d'un milliard demeurent analphabètes, un milliard et demi ne disposent pas d'eau potable, deux milliards n'ont toujours pas d'électricité...

Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, ces milliards de damnés de la terre se tiennent politiquement tranquilles. C'est même l'un des grands paradoxes de notre temps : plus de pauvres que jamais, et moins de révoltés qu'il n'y en eut jamais.

(...)

En Amérique latine et dans d'autres régions de la planète, il y a trente ans, un jeune qui trouvait un revolver s'enrôlait au sein d'une organisation pratiquant la lutte armée pour changer le sort de l'humanité. Aujourd'hui, un jeune qui trouve un revolver songera avant tout à lui, et, se sentant victime de la rupture du contrat social par les dominants, il rompra à son tour ce contrat en attaquant une banque ou en cambriolant un magasin. Depuis le début de la grande crise économique en décembre 2001 et la paupérisation massive des classes moyennes, le taux de « délinquance » en Argentine a été multiplié par quatre...

Un rien effrayant, non ? 



[ 05:06:55 ] 

Cette interview d'Ellen Feiss, l'adolescente dont beaucoup se demandaient si elle était droguée au moment de faire la pub d'Apple, a été très remarquée par divers weblogs.

Personnellement, je trouve cette homologue japonaise plus convaincante. Je n'y comprends goutte, mais justement, il y a beaucoup d'expressivité.

Apparement sans causes chimiques. Mais qui peut en jurer ? Et de toutes façons, ce fait intéresse qui ? Ellen Feiss, à propos des gens qui lui font un quasi-culte : Ces gens là n'ont pas de vie



[ 04:52:53 ] 

Est-il seulement possible de faire une pub honnête pour les jeux de hasard ? L'une des accroches du Loto (société Malgache des Jeux) est : Mon entreprise, c'est le loto qui me l'a offert.

Pas vraiment convaincant, même si vraisemblablement cela correspond à la cible



[ 04:47:29 ] 

Le bric à brac nostalgique d'une e-famille



[ 04:34:02 ] 

Disney, si prompt à défendre et à prolonger ses droits d'auteur, aurait-il moins de scrupules sur l'imagination des autres ?

Dès l'expiration des droits sur Le livre de la Jungle, ils ont colonisé Mowgli.

Auraient-ils été excessivement impatients de faire un remake, au point de violer la loi sur le copyright ? Je vous laisse en juger.

(via Brunmarde.com



[ 04:26:03 ] 

Un malgache atterit à Chicago.

"Randrianja est exactement le genre d'individu que notre programme est conçu pour aider," a dit Robert Quinn, directeur du personnel du programme Réseau d'Universitaires en Danger. "C'est un universitaire respecté qui, en tant que membre éminent de sa communauté au Madagascar, a fait face à des risques sérieux de violence pendant la récente crise politique là-bas."

Ce qui gêne, c'est que Solofo Randrianja n'est arrivé à Chicago qu'en Septembre 2002, sensiblement après la fin de la crise malgache. Réfugié politique ou économique ? 



[ 04:22:08 ] 22 à Asnières ou 261 à Laniera ?

Ce n'est pas la première fois que le nom de Madagascar est lié à ces histoires de factures téléphoniques contestées pour appels à caractère pornographique.

Cela laisse entendre qu'il y a des gens qui se sont fait du beurre de manière pas très claire sur les tranches de numéros de téléphones attribuées à Madagascar.

Ce genre d'escroquerie illustre le danger de programmes téléchargés sur le Net, parfois à l'insu de l'utilisateur, qui peuvent se comporter malicieusement. La BBC conseille entre autres de ne pas utiliser Internet Explorer :

Le moyen le plus facile d'éviter ces programmes parasites est de cesser d'employer Internet Explorer, parce qu'il est le plus visé par les compagnies d'adware et de spyware. Pour le moins, les gens devraient s'assurer d'avoir installé les derniers patches de sécurité.

 


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez par les liens de commentaires ou par e-mail :