Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

dimanche 23 juin 2002
[ 15:34:12 ] 

Emmanuelle Richard et Salon.com découvrent avec une certaine délectation que l'Amérique devient un pays un peu comme le reste du monde.

Au moins pour le soccer. Premier pas avant des sujets plus graves ?

[ 15:33:52 ] 

Le fric qu'on gagne avant l'Afrique qui gagne...

On n'en a rien à cirer de ce club de dictateurs vieillissants...

A part un Abdoulaye Wade, bien isolé, y avait-il un chef d'État respectable à Addis Abeba ? Même s'ils ne parlent pas anglais, bien des malgaches crient aujourd'hui «f... the OAU».

Pour tous ceux qui ne comprendraient pas, je regrette de ne pouvoir les mettre face à une de ces images que l'on rencontre couramment ici et qui sont plus parlantes qu'une logorrhée verbale de ces pitoyables pitres.

Un quartier populaire. De précaires baraques en bois. Du linge qui sèche devant les fenêtres.

Toutes les couleurs sont grises, fanées ou sombres. L'Afrique des bidonvilles.

Les couleurs du drapeau malgache flambant neuf, qui claque fièrement au vent à l'approche de la fête nationale, en apparaissent d'autant plus vives.


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com