Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

lundi 10 juin 2002
[ 07:48:09 ] 

Un de nos généraux s'appelle Polycarpe. Après la cérémonie de passation de Vendredi, on aimerait maintenant qu'il s'appelle Monophonie. C'est le moins que l'on puisse demander de la Grande Muette.

[ 07:27:21 ] 

En Avril, lorsqu'il y avait eu Dakar I, nous avions été surpris d'apprendre de la bouche d'Abdoulaye Wade qu'ils s'étaient embrassés.

Le choc était tel qu'il avait fallu préciser à la population en émoi qu'il s'agissait d'une accolade («hug») et non pas d'un baiser («kiss»). Si baiser il y avait eu, les foules sentimentales ne semblaient pas être préparées à y être associées, surtout pas sous la forme passive.

On ne sait à quelles démonstrations physiques d'affection Dakar II a-t-elle donné libre cours. Les photographes et cameramen n'ont rien relevé de particulier. On ne sait si une fois éloignés les flashes indiscrets, ils ont pu arriver à être plus intimes. Seule certitude, ils se sont vus, et il est possible d'imaginer dans une délirante poussée d'imagination qu'ils se sont même peut-être parlés.

Comment se fait-il que le résultat évoque un coïtus interruptus ?

Explication pseudo-freudienne : la tutelle parentale ne semble pas propice au développement d'une sexualité sereine. On avait déjà la France reny malala qui tirait les ficelles, et voilà que nous nous découvrons à Dakar un oncle d'Amérique, peut-être plus favorable aux solutions viriles. Difficile avec ces conseils contradictoires de se désinhiber et de se dévêtir de ses oripeaux.

Il faut dire qu'avec ces histoires implicites, j'ai l'impression qu'on fait un peu trop dans la dentelle et pas énormément dans la transparence. Mesdames et messieurs, un peu de tenue ! (je sais, c'est à ce genre de liens que l'on peut remarquer que je suis en vacances... Milles excuses, cher public !)


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com