Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

dimanche 21 avril 2002
[ 19:52:08 ] 

Bouches, grandes bouches...

... on avait quand même un peu de mal à imaginer que les ratsirakistes durs allaient fermer les leurs, surtout parce qu'elles leur servent non pas à s'exprimer mais à manger... tout à fait le contraire de ce que je fais. Maison, sucrée maison, implique effort pour ne pas en oublier le manger et le boire.

... pourquoi au lieu de fermer la mienne, ai-je cité la chanson de Sting ? En matière de fragile , on était déjà prévenu, M. Essy...

... faut-il nous aussi transformer les notres aussi radicalement ? Comme pour démentir mes propos de la nuit passée, en ce dimanche, il semble que la francophonie s'intéresse tellement à des élections "4 tours vao vita" qu'on en a plus d'activité sur Madagascar sur les sites anglophones que sur les sites francophones...

... la dyslexie de Georges W. Bush est-elle liée à une construction particulière de la sienne ? A en croire ce test, c'est à lui que je ressemble le plus. A ceux qui se choqueraient de le voir cohabiter ainsi avec Staline et Saddam Hussein, on rappelle entre autres qu'il a été mal élu, utilise la guerre et la propagande pour dorer sa popularité, et qu'il refuse l'application de la Convention de Genève à des combattants de guerre.

... parce que la présidence Clinton a été décrite comme "sex between the Bushes" (du sexe entre les buissons), je ne peux m'empêcher de rappeler qu'elles sont un caractère sexuel secondaire... Entre les bars qui satisfont toutes sortes d'appétits, la bière brune qui semble rendre incroyablement vorace, et une conception assez personnelle de la cuisine familiale, je m'amuse plus du piquant de l'oignon qui nécessite de faire ses courses un peu à l'avance.

Bon, allez, je la ferme, ou certains risquent encore d'utiliser les leurs pour murmurer dans mon dos. Bon grignottage à tous.

[ 00:07:30 ] 

Bon, ça n'enthousiasme pas vraiment de faire comme si Radidy et Ravalo s'étaient comportés aussi valeureusement l'un que l'autre au cours des dernières semaines, comme si la balance ne pouvait rien contre le glaive... Ceux qui voulaient juste acheter de l'essence et du sucre peuvent s'étonner de l'impression qu'il y ait eu dans les supermarchés de Dakar des prix promotionnels sur le trinitrotoluène et sur l'acier dont on fait les barrages. Mais ne nous laissons pas abuser par le marketing : d'un strict point de vue opérationnel, Marco, s'il n'a pas obtenu le titre que pouvait faire espérer le nom de l'hôtel où se sont déroulés les pourparlers (Le Méridien Président Dakar), n'a pas fait une mauvaise affaire.

Radidy exigeait la dissolution immédiate du gouvernement "auto-proclamé". En fait, c'est lui qui se voit sommé de lever ses si précieux barrages... et d'accepter dès aujourd'hui une confrontation des procès-verbaux qu'il refusait de manière véhémente. Même si cette confrontation risque de ne pas donner grand chose vu tout le temps qui s'est déroulé dans ce concours de lenteur, n'y a-t-il pas là de quoi désespérer Kotity et ses frères, même si, sur le plan personnel, ils pourraient être, au moins provisoirement, protégés par le fait que la Justice ne fait pas partie des ministères de souverainetés attribués à Ravalo ?

L'ancien champion suisse des poids lourds Stefano Vagletti doit purger 28 mois de prison pour avoir été un peu dur avec sa femme. Il demande pourtant la révision de son procès : "Je n'ai pas étranglé mon ex-femme: le rapport de l'institut de médecine légale plaide en ma faveur. Je l'ai frappée avec une ceinture pour la punir d'un comportement inconscient." Le poids est lourd, mais la nuance est légère.

Perhaps this final act was meant
To clinch a lifetime's argument
That nothing comes from violence
and nothing ever could
For all those born beneath an angry star
Lest we forget how fragile we are
Sting - Fragile

A part la BBC, il n'y a eu du coté anglo-saxon guère d'effort pour essayer de comprendre ce qui se passe à Madagascar. Graham Freeman a une explication :

Ce qui m'agace, c'est que la première fois que j'ai entendu parler de cela, c'est à travers le weblog de Rory. Je suppose que la raison pour laquelle la presse d'ici n'a pas relevé cela jusqu'à récemment est : ou bien l'équipe australienne de cricket ne prévoit pas de jouer là bas d'ici peu ; ou bien il n'y a pas de musulmans ou d'axe du Mal™ concerné ; ou bien il n'y a pas de gisements de ressources lucratives dans la région.

Graham, je pense que le cricket est l'explication la plus plausible. Rory, merci de mettre ma profession dans l'embarras.


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com