Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

jeudi 18 avril 2002
[ 07:01:13 ] 

Ah ? pour la première fois depuis bien longtemps, Madagascar est en accroche principale de l'édition en ligne du Monde, grâce à cet article.

Je doute que l'édition papier du journal nous fasse autant d'honneur, Proche Orient oblige...

La différence entre les deux situations : Sharon croit encore qu'il peut obtenir une victoire militaire... Depuis 48 heures, vraisemblablement, plus grand monde dans le camp Ratsiraka, ne doit croire à une telle victoire. Le vent trouble de la division y règnerait que je ne serais pas surpris ; s'entre-tirer même par erreur doit laisser des traces sur le moral, même si l'on refuse de croire à la justice immanente... il reste à espérer que les plus jusqu'au-boutistes n'aient pas l'idée folle de s'isoler encore plus.

Dans le camp Ravalomanana, seuls quelques inconscients peuvent ignorer les coûts qu'entraineraient la poursuite de l'option militaire.

Alors, Wade a peut-être moins de prestige et moins de moyens de pression que Powell, mais il reste un espoir ténu...

La délégation de Marco comporte une dizaine de personnes. Celle de Radidy étant beaucoup plus importante (on a parlé d'une quarantaine de "courtisans"), s'il y a blocage, il risquerait de venir plutôt de ce dernier camp...

"Embrassons nous, Folleville !"... Euh, personnellement, je trouve que Dakar est une bien plus belle ville... En plus, les Sénégalaises et Sénégalais sont loin d'être moches.

Réécouter, Tarika, l'album "Son egal".


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com