Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

dimanche 31 mars 2002
[ 23:46:06 ] 

ça me fait penser à la photo de Doisneau.

[ 23:11:21 ] 

Vu sur Living Code : (traduction libre)

Pourquoi les femmes ne deviennent pas ingénieures.

Le milieu universitaire en général, par la notation, l'imposition de dates-limites, et les tests, met en compétition l'étudiant contre le professeur (et les étudiants les uns contre les autres). En informatique et chez les ingénieurs, ceci est couplé à un étrange phénomène macho, le besoin de se montrer plus intelligent que quiconque. L'environnement est extrêmement concurrentiel et toute tentative de collaboration doit d'abord surmonter cet instinct de concurrence. Il y a une crainte institutionnalisée d'apparaître stupide, qui pénalise les étudiants pour poser les questions (RTFM), éloigne la plupart des femmes et beaucoup d'hommes. Ceux qui s'accrochent et prospèrent, tendent à ne plus bien s'adapter dans la société normale (ou avec des femmes) et apprécient leur tour d'ivoire où personne ne vient les perturber pour l'argent du repas de midi.

Et si beaucoup de reproches ont été faits aux artistes du capital risque et du marketing dans l'effondrement des dotcoms, vous pouvez trouver beaucoup de conséquences de cette attitude d'alpha-geek dans l'économie d'aujourd'hui.

OK, maintenant voyons qui sera davantage offensé par ces généralisations grossières : les femmes ou les geeks.

Les femmes n'ont pas le sens de la compétition ? Allez demander cela à Sophie Ratsiraka... son comportement doit-il conforter la peur de l'effacement de la différence sexuelle ? ou peut-on penser que la société admettant plus difficilement qu'une femme adopte une attitude compétitive perçue comme "agressive", celles qui "transgressent" se font plus remarquer ou le font plus sournoisement ?

Je me garderais bien de répondre... Je vous autorise à attribuer cette prudence à mon éducation d'ingénieur ;-)

[ 22:15:54 ] 

Face à la crise du pays, je ne pourrais reprocher à personne de rêver à une troisième voie, mais même avec l'aide d'un arracheur de dents, on ne peut pas trop rêver... Nobody is perfect

[ 22:04:55 ] 

Question à 152,45 euros : l'entourage d'un homme politique doit-il être plus attentif à de tels symptômes, et à ce qu'il ne regarde pas trop la télé ?

[ 21:43:09 ] 

Évitons de gacher nos fêtes de Pâques avec des polémiques trop vives. Lorsque Vendredi matin, RFI a annoncé parmi ses invités Jacques Sylla et Didier Ratsiraka, je me suis dit que je risquais de m'énerver. Ben non... En essayant de justifier son rôle dans les barrages, Ratsiraka m'a fait rire, et même si cet humour est involontaire et guère plus raffiné que celui là, c'est déjà ça que je pourrai mettre à son crédit en 2002. Le roi est nu. Attention, la nudité peut coûter cher.




© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com