Accueil |  Humour | Macintosh | Print66 | Sélection | Éditeur 

Sushis en république Ranjalia

Antananarivo, Madagascar, entre Afrique et Asie, entre Dakar, Séoul et Tokyo.

dimanche 24 mars 2002
[ 22:20:16 ] 

L'intérêt d'un pourcentage c'est qu'il y a un numérateur et un dénominateur. En furetant rapidement sur madadeus.com, je me suis dit : plutôt que de suivre mon premier réflexe (compter les voix de Ra8 et Radidy), sois paresseux car tu t'es déjà suffisamment abimé les yeux en jouant aux chiffres et aux lettres. Donc je ne me suis intéressé qu'à la confrontation des dénominateurs, c'est à dire le nombre de suffrages exprimés trouvés par la HCC et le Consortium.

Le plus souvent, le nombre de suffrages exprimés trouvé par la HCC est inférieur à celui trouvé par le Consortium. Une partie peut s'expliquer par les annulations de voix prononcées par la HCC, mais il y a quand même des écarts zarbi... Le pompon est détenu par le Fivondronana d'Ikalamavony (que fout donc ce Pety d'habitude si plein de nuances ?), mais il y en a d'autres :

Maintenant, dites moi en faveur de qui vont les écarts révélés par les chiffres de la HCC dans ces endroits certainement charmants ? Une certitude : pas en faveur de George "537" Bush.

[ 21:47:54 ] 

Google a rétabli les liens vers les sites dénonçant l'Église de Scientologie.

Pour le reste, les nouvelles sur le front Internet ne sont pas vraiment folichones... La vivacité du Net tient pour beaucoup aux initiatives individuelles de passionnés. Ai-je la berlue, ou voit-on moins de percées fulgurantes venant du monde universitaire ? les chartes d'utilisation du matériel des universités et la surveillance des administrateurs sécurité y sont sans doute pour quelque chose.

Yahoo et Geocities passent à une politique de plus en plus ouvertement payante... Du coup, après avoir abandonné Geocities pour ma page perso, je vais devoir changer toute mon organisation en matière d' adresses e-mail. Sinistre perspective.

Une excellente illustration du rôle essentiel des initiatives individuelles sur le Net peut être trouvée dans les radios. Un petit tour sur shoutcast.com révèle qu'il y a peu de grosses réussites commerciales dans ce domaine, mais plutôt beaucoup de créations de passionnés, comme Radio Paradise, Wolf FM ou Radio Free Tiny Pineapple. Ces radios fonctionnent sur la base du volontariat de leurs animateurs et quelques petites contributions des auditeurs. Il est légitime qu'elles paient des droits d'auteur, mais il faut impérativement trouver un schéma adapté, car l'audience individuelle de chacune reste relativement limitée. Elles sont en danger.



[ 10:08:25 ] 

Waw !! Un site qui se veut une invitation à la réflexion objective et à l'expression de la vérité au-delà des stratégies partisanes et des postures de négociation.

98 jours après l'élection, 76 jours après les premières violences (7 janvier 2002), il y aurait donc des malgaches qui n'auraient pas pris parti, ou qui auraient déjà oublié pour qui ils ont voté au premier tour et pour qui ils auraient eu l'intention de voter s'il y avait eu un second tour ? Bigre, peut-être qu'ils devraient se faire prescrire du magnésium : une telle apathie est quand même inquiétante.

Avertissement légaliste : barijaona.com n'est pas un site médical. Les noms de produits qui sont cités ici sont donnés à titre purement informatif. Barijaona Ramaholimihaso ne saurait être tenu responsable de l'usage qui pourrait être fait des produits cités. Demandez conseil à un médecin (je ne sais s'ils doivent être agréés par l'OUA), lisez attentivement les notices d'utilisation (plus attentivement qu'un Gouverneur de Province autonome lisant la Constitution, s'il vous plait), et gardez la tête froide, mais de préférence aux environs de 37° Celsius. Aucun mal n'a été fait sur un animal lors de la mise au point du site barijaona.com.

J'ai voulu en savoir plus sur ces compatriotes si distingués, mais malheureusement ils ont l'air particulièrement distraits : pas un seul nom d'éditeur sur le site en question, juste une adresse e-mail... Toujours prêt à accorder le bénéfice du doute (ma générosité me perdra...), je fais une requête whois sur ce nom de domaine madadeus.com, et je trouve :

isambo madadeus
lalana madadeus
101
antananarivo
Madagascar
Phone : +261331100

Antananarivo étant une petite ville, si petite qu'elle ne comporte pas de rue madadeus, j'ai quand même ma petite idée sur certains des contributeurs... Les thèses développées sur ce site, je les ai déjà entendues. Et je me doute qu'il ne peut être l'oeuvre d'un ou deux individus isolés.

Faut-il que je fasse passer le bénéfice du doute par pertes et profits ? J'accorde au moins le bénéfice de la facétie : à une époque, quelqu'un qui a un rapport avec la marine avait été surnommé par les murs de Tana De Dieu ; considérons donc le nom isambo madadeus comme un trait d'humour...

Pour le reste, le site s'appuie sur les données du Consortium des Observateurs, mais s'abstient prudemment de répondre à certaines questions telles que :

Je vous invite à relire les 11 communiqués du Consortium. Il n'y a pas à chicaner, les gars de Madadeus les ont aussi lu... Mais trop tard, trop peu...

Comme disent les journalistes anglo-saxons, Full disclosure : si le look des pages du Consortium vous rappelle quelque chose, ce n'est pas un hasard. J'étais pressé...



[ 00:17:52 ] 

Je m'étonne que l'on n'ait pas fait plus attention à ceci.

Dans la nuit du 11 au 12 février 1975, quelle était la légalité d'un groupe d'officiers se réunissant ?

Et s'il y a jamais eu une auto-proclamation de chef d'État dans ce pays, n'eut-elle pas lieu le 15 juin 1975 ?

J'étais bien jeune et inconscient à l'époque, je me souviens avoir gentiment charrié ma mère qui le 12 février constituait des provisions.

Aujourd'hui, la radio nationale diffuse sur tout le pays, sans tomber dans la propagande servile. Le Journal Officiel est édité. N'était quelques brigands (traduction du malgache "mpanakan-dàlana") sur les routes nationales, la vie du pays serait normale. Personnellement, je n'ai guère de doute sur où est la légalité.

Sur les murs de Tana, il y a quelques semaines, des groupes avaient graffité : Ratsiraka ô !! Tohizo ny fahendrenao !. MDR.

[ 00:12:01 ] 

Toute l'Afrique est entre pessimisme et espoir.


© 2002 Barijaona Ramaholimihaso
Réagissez : reactions @ barijaona.com